Coin de Rire ;-)

Vous trouverez dans ce coin des trucs délirants et peut-etre affreux. Le plus important est de garder votre calme et de prendre les choses a la légère. Rigolez, faites vous plaisir et foutez-vous de la geuele de tout le monde. La vie mérite d’être véçu que si vous prenez le temps de JOUÏR à fond et de vous laisser aller. Amusez et profitez en, vous le méritez😉

11 Comments »

  1. issaiah said,

    No cmmoent
    Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un
    mtos n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère
    et la drenèire soit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde
    ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C’est prace que le
    creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un
    tuot.

  2. issaiah said,

    Quel est l’animal qui se rapproche le plus de la femme?

    -C’est la grenouille, car elle a toujours la bouche ouverte, les jambes écartées et le cul mouillé….

  3. issaiah said,

    C’est l’histoire d’une fille qui a un petit problème : elle a “le minou qui sent l’oignon”.

    Elle est hyper mignonne pourtant mais bon, à chaque fois qu’elle rencontre un mec, c’est la catastrophe: dès qu’il “descend à la cave”, le mec est dégoûté et se barre en courant.

    Alors évidemment, cette jeune femme est très malheureuse et confie son calvaire à une de ses amies.

    Sa copine lui dit : Écoute, je connais un mec hyper bien, et ça tombe bien : il a eu un accident et il a perdu l’odorat…

    Bon, la fille rencontre le mec, papote, resto… tout ça… bon, arrivés au lit…le mec “descend à la cave”… une minute, deux minutes…

    Le mec relève la tête et dit : Putain! c’est dingue, t’as la chatte qui pue vachement l’oignon !!!
    La nénette étonnée : Mais c’est pas possible : tu as perdu l’odorat !!!
    Ouais, mais j’ai les yeux qui pleurent !!!!

  4. issaiah said,

    Dans un restaurant très chic, un homme a un besoin urgent d’aller aux toilettes.
    Hélas, toutes les cabines sont occupées.
    Le maître d’hôtel, compatissant, lui offre d’utiliser la salle des dames :
    – Attention, lui dit-il, il ne faut pas toucher aux boutons, à gauche, sur le mur, identifiés : E.C., A.C., H.P., et E.T.A.
    – Promis ! Promis ! Merci
    Et l’homme disparaît derrière la porte. Une fois qu’il a satisfait la partie la plus urgente de ses besoins, plus détendu, il commence à lire les lettres sur les boutons.
    Et sa curiosité l’emporte. Il appuie sur le bouton identifié E.C.
    Immédiatement, un jet d’EAU CHAUDE lui caresse doucement le siège.
    – Mon Dieu, pense-t-il, les femmes sont gâtées !
    Il presse ensuite le bouton suivant identifie A.C. et un souffle d’AIR CHAUD lui assèche le derrière.
    – Waow ! Hé ! Hé ! Magnifique !!!
    Enhardi par ce succès, il presse ensuite le bouton identifié H.P. et très lentement, une large HOUPPETTE de POUDRE parfumée lui tapote
    délicatement le siège.
    – Merveilleux !
    Il décide donc d’essayer le dernier bouton identifié E.T.A.
    – ” ouille !!! ”
    Il se réveille sur un lit d’hôpital. Confus et ébranlé il sonne l’infirmière :
    – Qu’est-ce qui m’est arrivé ?
    – Bien, vous étiez dans les toilettes du Chic Grand Restaurant et vous
    avez appuyé sur des boutons interdits !
    – Mais voyons ! Chaque bouton me procurait des sensations merveilleuses …
    – Oui, oui, c’est vrai, mais le dernier, identifié par les lettres E.T.A. signifie Enlève Tampax Automatique !
    – Au fait, votre pénis est dans le bocal …

  5. issaiah said,

    Un informaticien et un trisomique font un jeu : l’un
    pose des questions à l’autre et vice-versa.
    Quand le trisomique ne peut pas répondre, il donne 1€,
    et si c’est l’informaticien qui ne peut pas répondre,
    il donne 100€ comme ça c’est équitable, parce que lui,
    il est hyper super mega trop intelligent, quoi…
    Le plus malin commence…
    – Qu’est-ce qui a 4 pattes et qui aboie ?
    – Aggghhnn… Ve fais pas. Vtiens, voilà un euro !
    – C’est un chien. Qu’est-ce qui a 4 pattes et qui miaule ?
    – Aggghhnn… Ve fais pas. Vtiens, voilà un franc !
    – C’est un chat. Bon, allez, pose une question, toi aussi.
    – Aaaalors… Kvess ki a 4 papattes le matin et huit papattes le soir ?

    Le gars intelligent réfléchit beaucoup, pendant au
    moins dix minutes, il se gratte la tête, mais il ne trouve pas !
    – Je ne sais pas… Tiens, voilà cent francs. Alors, qu’est-ce-que c’est ?
    – Aggghhnn… Ve fais pas. Vtiens, voilà un franc !

  6. issaiah said,

    Quéquette et Foufoune sont au resto. Qui paie l’addition ?
    C’est Foufoune, parce que Quéquette est raide et que Foufoune a du liquide

    Quéquette et Foufoune sont en voiture et se font arrêter par les flics pour excès de vitesse. Qui paie l’amende ?
    C’est Quéquette, parce que Foufoune est en règle !

    Quéquette et Foufoune font du saut à l’élastique. Qui saute le premier?
    C’est Foufoune, parce que Quéquette a les boules !

  7. issaiah said,

    Comment font 20 blondes pour faire un gateau au chocolat
    -Il y a une qui prépare la pate acheté au supermarché toute prête
    et 19 qui épluche les smarties

    Que font 20 belges pour changer une ampoule ?
    -Y’en a qui tient l’ampoule et les 19 autres qui tournent la maison

    Comment une blonde fait elle pour se rappeler si elle a passé une bonne soirée?
    -Elle lance sa cullote en l’air, si elle reste collé au plafond c’est qu’elle était bonne

  8. lorhna said,

    c mari bonne ton blog!!jador ce coin du rire!!

  9. Gary said,

    Rien a dire, le coin de rire, c tro cool!

    Bye
    gary

  10. issaiah said,

    LA COUTURIERE (Thx Atisha…)

    Un jour, une couturière cousait, assise, au bord de la rivière. Soudain, son dé tomba dans la rivière. Comme elle hurlait de désespoir, le Seigneur apparut et lui demanda:
    “Chère fille, pourquoi pleures-tu?”
    La couturière répondit que son dé était tombé dans la rivière, et elle en avait besoin pour aider son mari à nourrir sa famille.
    Le Seigneur plongea la main dans l’eau et en sortit un dé en or avec des saphirs.

    “Est-ce ton dé?” demanda le Seigneur.
    “Non,” répondit la couturière.
    Le Seigneur plongea à nouveau la main dans la rivière et en ressortit un dé en or et rubis.

    “Est-ce ceci ton dé?” demanda-t-il une nouvelle fois.
    À nouveau, la couturière répondit “Non.”
    Le Seigneur plongea une troisième fois la main dans la rivière et en ressortit un dé en cuir

    “Est-ce ton dé?” demanda le Seigneur.
    “Oui” répondit la couturière.
    Le Seigneur fut content de l’honnêteté de la femme et lui donna les trois dés de couture. La couturière rentra à la maison heureuse.

    Quelques années plus tard, pendant une promenade du couple au bord de la rivière, le mari tomba dans l’eau et disparut dans le courant. La couturière hurla de tous ses poumons.
    Le Seigneur lui apparut à nouveau et lui demanda:
    “Femme, pourquoi pleures-tu?”
    La couturière répondit:”Oh Seigneur, mon mari est tombé dans la rivière!”
    Le Seigneur plongea la main dans l’eau et en ressortit George Clooney:

    Femme: est-ce ton mari??”

    “Ouiiii!!!” hurla la femme.
    Le Seigneur, furieux: “Tu as menti, ce n’est pas vrai!!”
    La couturière répondit: “Pardonne-moi Seigneur. Il y a eu malentendu: si j’avais dit ‘non’ à George Clooney, vous auriez sorti Brad Pitt…”

    “…et si j’avais dit ‘non’ à lui aussi, vous auriez sorti mon mari. Et si à ce moment j’avais dit ‘oui, vous m’auriez donné les trois. Seigneur, ma santé n’est plus si bonne, je n’aurais pas pu prendre soin de trois maris. C’est POUR CELA que j’ai dit ‘oui à George Clooney.”

    Ainsi, le Seigneur permit à la couturière de garder Clooney avec elle.

    La morale de l’histoire?

    Quand une femme ment, c’est pour une raison juste et honorable et c’est dans l’intérêt de tout le monde.

  11. issaiah said,

    (C’est une fille qui parle, la fiancée de TOTO) FROM CAROLINE
    [Caro jespere que c’est pas une histoire vraie, venant de toi ca m’etonnerai pas..)

    ‘Un jour j’ai rencontré un gentil Monsieur, il s’appelle Toto et nous sommes tombés amoureux. Nous devions nous marier, alors j’ai cessé de manger mon plat préféré….. Les fèves au lard (qui me faisaient lâcher des pets sonores et odoriférants).
    Quelques mois plus tard, le jour de mon anniversaire, je suis tombée en panne sur le retour pour la maison. J’ai donc appelé mon mari Toto pour le prévenir que je serais en retard, car il me fallait marcher jusqu’à la maison. En marchant, je passe devant un petit resto d’où émane une odeur de fèves au lard à laquelle je ne peux résister.
    Vu les kilomètres qu’il me reste à marcher, je me dis que les ‘effets’ seraient sûrement passés avant d’arriver la maison.
    Alors je m’arrête et, sans m’en apercevoir, j’avais bouffé trois grandes portions de fèves au lard.
    A mon arrivée, je fus surprise de voir Toto déjà rentré, tout excité de me voir et qui s’exclame:
    ‘Chérie, j’ai une surprise pour le souper ce soir’.
    Alors il met un foulard sur mes yeux et me fait asseoir à table. En m’asseyant, le téléphone sonne juste comme il allait me retirer le foulard. Il me fait promettre de ne pas enlever le foulard avant qu’il ne revienne et va répondre.
    Les fèves que j’avais avalées me faisaient toujours effet (du tonnerre) et la pression devient intenable; alors mon mari n’étant pas dans la pièce, j’en profitai. Je bougeai mon poids sur une jambe et en échappai un. Non seulement il était bruyant, mais l’odeur était comme celle d’un camion de rebuts passant sur une mouffette ! Je pris ma serviette de table pour faire circuler l’air autour de moi vigoureusement. Balançant mon poids sur l’autre jambe, j’en évacuai trois de plus. L’odeur était pire que le chou cuit.
    Attentive à la conversation de mon mari dans l’autre pièce, je continuai ainsi durant quelques minutes. Le plaisir était indescriptible.
    Alors que les salutations au téléphone signalaient la fin de ma liberté, de nouveau j’aérai autour de moi avec ma serviette, la replaçai sur mes genoux et me croisai les mains, soulagée et fière de moi.
    Les yeux toujours bandés, mon visage reflétait l’innocence au retour de Toto qui s’excusa d’avoir été aussi long.
    Il me demanda si j’avais triché et regarda autour de lui; je lui assurai que non.
    C’est alors qu’il retira le foulard et que …. douze invités assis autour de la table crièrent en choeur:
    ‘ Bon Anniversaire ! ‘
    Je me suis évanouie !’


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: